Accueil

Ne vous battez plus à l'aveugle avec la concurrence !

Appel

Mail

Sms

Chariot contenant des panneaux indicateurs illustrant un guide d'achat
Webmarketing

Méthode pour séduire l’algorithme de Google quand vous rédigez un guide d’achat

Thierry Gaillard

Thierry Gaillard - - Modifié le

« Le contenu est roi » ! Encore une fois, Google nous le rappelle à travers la publication d’un article (en anglais) qui évoque une mise à jour de son algorithme de recherche qu’il appelle la mise à jour des avis et des guides d’achats sur les produits.

Méthode pour séduire l’algorithme de Google en audio

Quel objectif poursuit Google avec la mise à jour de son algorithme ?

Aujourd’hui, les résultats de recherche sont encombrés par de nombreux guides qui apportent peu ou pas de valeur ajoutée à l’internaute, se contentant de compiler quelques lignes de commentaires sur une multitude de produits, le plus souvent pour se faire rémunérer via des liens d’affiliation. Google poursuit l’objectif de récompenser les contenus qui fournissent une analyse perspicace et une recherche originale, rédigés par des experts ou des passionnés spécialistes du sujet.

Quelles questions vous poser quand vous rédigez un guide d’achat ?

Google souhaite aider les éditeurs à rédiger du meilleur contenu en soumettant une liste de questions à se poser avant de publier de tels contenus afin d’évaluer sa pertinence et sa qualité. Ses questions peuvent constituer un habile framework pour toutes celles et ceux qui souhaitent rédiger des guides d’avis.

Voici la liste des questions à se poser en rédigeant le contenu :

  • L’avis exprime-t-’il des connaissances approfondies des produits ou un avis d’expert ?
  • Montrez-vous à quoi ressemble physiquement le produit et comment l’utiliser ?
  • Proposez-vous un contenu unique qui va au-delà de ce qui est fourni par le fabricant ?
  • Fournissez-vous des mesures quantitatives sur les performances du produit comparativement à d’autres ?
  • Expliquez-vous ce qui distingue un produit de ses concurrents ?
  • Présentez-vous des produits comparables en expliquant quels produits pourraient être meilleurs pour certaines utilisations ou dans certaines circonstances ?
  • Présentez-vous les avantages et les inconvénients d'un produit basés sur des recherches ou des tests effectués sur lui ?
  • Décrivez-vous comment un produit a évolué par rapport aux modèles ou aux versions précédentes pour apporter des améliorations, résoudre les problèmes ou aider les utilisateurs à prendre une décision d'achat ?
  • Identifiez-vous clairement les facteurs-clefs pour juger les performances d’une catégorie de produits et évaluez-vous les performances du produit par rapport à ces facteurs-clefs ?
  • Décrivez-vous les choix clés avec lesquels un produit a été conçu et présentez-vous leurs effets sur les utilisateurs au-delà de ce que dit le fabricant ?

Google annonce que cette mise à jour ne concerne pour le moment que les guides d’achats en langue anglaise mais nous pouvons parier qu’elle ne tardera pas à être appliquée dans toutes les langues. Et puis, à l’heure où la création de contenu coûte de plus en plus cher et où vous souhaitez investir à long terme, mieux vaut prendre les devants et proposer des guides d’achats qui séduisent vos internautes.

Nos conclusions sur cette mise à jour de l’algorithme de Google

Selon moi, les guides d’achat et les guides d’avis représentent l’un des contenus les plus recherchés par les Internautes qui ont besoin d’aide pour faire leur choix. Trop souvent, les guides sont de faible qualité parce qu’ils sont réalisés par des entités qui n’ont aucune connaissance approfondie du sujet, souvent technique. Leur existence n’est due qu’à la volonté de gagner de l’argent avec des liens d’affiliation qui rémunèrent l’éditeur à chaque achat.

Créer des guides d’achat ou des guides d’avis pertinents est un métier à part entière qui ne peut être réalisé que par des pros du secteur concerné qui testent eux-mêmes les caractéristiques de ce qu’ils conseillent ou non.

Espérons que la volonté de Google de faire le ménage sur ce sujet permettra à des acteurs compétents, mais peut-être moins bons en matière de SEO, d’émerger de la médiocrité ambiante.

Ressources

Si vous avez aimé cet article, merci de le partager sur Twitter, Linkedin et Facebook !